Magic : The Gathering, un produit de spéculation ?

premium_deck-slivers2Ceux qui, il y a vingt ans, ont acheté des cartes « Magic : The Gathering » n’ont certainement pas pensé un seul instant qu’ils étaient en train de se constituer un patrimoine. Pourtant, aujourd’hui ce jeu de cartes de « Wizards of the Coast » fait le bonheur des joueurs, des collectionneurs, mais également des spéculateurs. Et ce, malgré l’explosion des jeux en ligne. L’explication ? Un réel engouement pour le jeu qui ne s’essouffle pas. La preuve : 20 millions de personnes sur la terre ont déjà joué à « Magic : The Gathering », et en quatre ans seulement, le nombre de joueurs vient de doubler en Europe et de tripler aux États-Unis.

Le secret du jeu, c’est qu’il n’a pas pris une ride. Et le virus continue de se propager. À sa sortie, trois quarts des joueurs découvraient « Magic » par le biais d’un ami, et c’est toujours le cas aujourd’hui. En outre, depuis plusieurs années, « Wizards of the Coast » a mis en place une stratégie consistant à rendre les boutiques plus vivantes, soit le contrepied du développement du support digital. Les joueurs passent acheter des cartes à l’unité, rencontrent d’autres joueurs, et peuvent échanger à propos de leur passion commune.

Côté marché de la revente, les prix de cartes les plus rares s’envolent et sur certains sites marchands, on a même vu des « Black Lotus » se monnayer plusieurs dizaines de milliers d’euros. D’ailleurs, les cartes présentes sur la « Reserved List », que « Wizards of the Coast » a promis de ne jamais rééditer, ne devraient pas tarder à suivre le même chemin.

Le phénomène est tel que de nombreux joueurs trentenaires aux revenus confortables préfèrent investir dans des cartes « Magic » plutôt que de placer leur argent sur un livret d’épargne.

Il n’y a pas à dire, même après plus de 20 ans d’existence, « Magic : The Gathering » n’a rien perdu de sa popularité et n’est pas près de mourir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *